Back to top

COVID-19 - Coronavirus

01/04/2020: [Covid-19] Urgence sociale : deux outils mis en place par la Wallonie

Soucieuse du sort de nombreux citoyens touchés par la crise du covid-19, la Wallonie met en place un service d’aides aux urgences sociales, et ce via deux canaux : le renforcement du numéro vert 1718 et la mise à disposition de FAQ spécifiques sur le site luttepauvrete.wallonie.be.

Retrouvez l'entièreté de l'actualité sur le portail Wallonie.be.

30/03/2020: FAQ et convention - Services agréés relevant de la Santé et de l’Action sociale (AVIQ et SPW)

27/03/2020: Contrats Art60-61

En raison de la crise du coronavirus, il est possible que certains travailleurs sous contrat article 60, §7 soient mis en chômage temporaire (concernant les possibilités de chômage temporaire par les autorités locales, voir le site de l’UVCW).

En cas de chômage temporaire, le travailleur aura droit à une allocation de l’ONEM (il n’y a pas de stage à effectuer). Le CPAS pourra être amené à verser un RI sous forme d’avance si le paiement ONEM est retardé en raison de l’engorgement des services.

Quelle que soit la raison invoquée pour le chômage temporaire, c’est au CPAS qu’il revient d’effectuer les démarches auprès de l’ONEM. Les démarches sont détaillées sur le site de l’ONEM, via les liens suivants :

En cas de chômage temporaire, les subventions ne seront pas versées au CPAS, puisqu’il n’y aura pas de paiement de la part du CPAS pour ces jours, sauf si la rémunération est maintenue par le CPAS.

Plus particulièrement en ce qui concerne les contrats Art60-61 :

Pour ce qui concerne les contrats Art60 :

Pour ce qui est du bénéficiaire, si sa rémunération n’est pas maintenue, soit il touche les allocations de chômage pendant une période de chômage temporaire, du moins s’il y a droit, soit il touche le RIS.

Pour ce qui concerne les subventions, étant donné qu’elles se basent sur le salaire payé ou les jours effectivement prestés, elles ne seront pas dues si la rémunération n’est pas maintenue.

Pour ce qui concerne les contrats Art61 :

Etant donné que la prime de tutorat est basée sur la justification des frais d’accompagnement, d’encadrement et de formation du travailleur, elle ne peut être perçue en cas de chômage temporaire.

En effet, la prime de tutorat est une indemnité de frais réels qui doivent être prouvés au moyen de pièces justificatives. S’il n'y a pas eu de frais, alors il n'y a pas de prime.

Par conséquent, l’intervention ne peut être payée auprès de l’employeur pendant la période de chômage temporaire (tant pour la prime de tutorat que pour la subvention Art61 complémentaire).

Pour ce qui est du bénéficiaire, si sa rémunération n’est pas maintenue, soit il touche les allocations de chômage pendant la période de chômage temporaire, du moins s’il y a droit, soit il touche le RIS.

27/03/2020: FAQ Action sociale

26/03/2020: Courrier ministériel à l'attention des Relais sociaux, des Abris de nuit et des Maisons d’accueil et Maisons de vie communautaire

Fonds extraordinaire de solidarité – Secteur Action sociale – Répartition des moyens et affectation.

23/03/2020: Information multilingue concernant la pandémie du Coronavirus

Afin d’informer au mieux le public sur la situation actuelle, le Setis Wallon, organisme d’interprétariat en milieu social agréé, a pris l’initiative de traduire dans les langues les plus utilisées en Wallonie, les mesures de précaution et les décisions du gouvernement pour lutter contre le coronavirus COVID-19 afin que les personnes réfugiées, migrantes, transmigrantes et toutes celles qui ne maitrisent pas la langue française aient également accès à l’information pour se protéger et protéger les autres.
Des vidéos ont également été réalisées en 12 langues.
Vous trouverez sur ce site tous les documents ainsi que les liens vers les vidéos qui sont à diffuser largement.

23/03/2020: D'autres informations utiles

Le Gouvernement de Wallonie insiste sur le respect des directives émises quant à l’usage des masques.

Il demande aux secteurs de respecter scrupuleusement la stricte application de la circulaire émise par le Risk Management Group (RMG) qui préconise, pour les patients et professionnels, l’usage suivant des masques chirurgicaux :

  • lorsqu’il y a contact avec des patients COVID-19 possibles ou confirmés pour tous les soins de première ligne et les services d’aides et de soins à domicile;
  • pour les patients COVID-19 suspects ou confirmés isolés en collectivités résidentielles, telles que les maisons de repos et de soins, les centres de revalidation, les centres d’hébergement pour les personnes en situation de handicap, etc.

L’Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ) organisera la distribution, en étroite collaboration avec le SPF Santé, les services de la protection civile, les Gouverneurs de province et les autorités communales. Les masques seront acheminés dans différents endroits tenus secrets et dispatchés vers les secteurs concernés mardi et, au plus tard, mercredi.

Mesures adoptées en dates des 17 et 18 mars 2020 par le Gouvernement Wallon, à l’initiative de madame la Ministre Christie Morreale en faveur des secteurs Santé-Action sociale - Formation et insertion socio-professionnelle dans le cadre de la crise COVID 19


A l’initiative de Madame la Ministre Christie Morreale, le Gouvernement Wallon a décidé de soutenir les secteurs de la santé, de l’action sociale et de l’insertion socioprofessionnelle, à travers, notamment une immunisation de la période de crise dans le calcul du subventionnement régional.

Une attention particulière doit être portée sur le fait que l’immunisation sera prise en compte uniquement si les opérateurs ne mettent pas leur personnel en chômage économique.

En matière d’Action sociale, Les personnes en grande précarité et singulièrement les personnes sans-abri nécessitant un hébergement d’urgence représentent une population particulièrement vulnérable en cette circonstance de crise sanitaire liée au Coronavirus.

Or, ces structures d’hébergement, comme les abris de nuit d’ailleurs, rencontrent de multiples difficultés spécifiques dont celle de l’absence d’une infrastructure adéquate permettant le confinement, pourtant prescrit sur le plan médical. De nombreuses structures ferment leurs portes, faute de personnel sans qu’une alternative d’accueil ne soit organisée pour ces personnes particulièrement précarisées.

Compte tenu de l’évolution de la situation, de l’ampleur de la crise et des besoins urgents que nécessitent le public fragilisé comme les travailleurs qui les accompagnent, le Gouvernement a décidé de solliciter les Gouverneurs afin qu’ils prennent les mesures nécessaires à l’échelle provinciale pour organiser un accueil alternatif présentant les garanties sanitaires imposées par la gestion de l’épidémie de Covid 19 pour ce public fragilisé qui se retrouve sans solution d’hébergement adéquate. Ces mesures seront prises en concertation avec les Bourgmestres, les Présidents de CPAS, les structures locales d’aide ou d’hébergement et la Croix-Rouge.

Une enveloppe de 1.000.000 € pour 3 mois est débloquée pour permettre l’engagement de personnel temporaire et additionnel pouvant être affecté à l’offre prioritaire manquante, en fonction des réalités locales (palier aux équipes réduites, renforcer les maraudes auprès des sans-abri, distribuer des colis alimentaires avec le concours des partenaires locaux, suivi minimum des personnes confinées, etc.).

L’objectif est notamment de donner les moyens d’encadrement dans le cadre de la mission demandée aux Gouverneurs pour organiser à l’échelle du territoire provincial l’accueil des personnes en grande précarité.

Ces aides à l'embauche exceptionnelles peuvent aussi permettre de remplacer des membres de l'équipe absents pour maladie sans devoir attendre la fin de période du salaire mensuel garanti si un nombre trop important de travailleurs étaient malades en même temps, rendant le service d'encadrement trop restreint.

Les montants octroyés à chaque structure pourront également être utilisés pour des frais de fonctionnement et/ou d’investissements liés aux mesures exceptionnelles qui seront prises dans le cadre de la gestion de la crise.

Les services concernés par l’octroi de cette aide exceptionnelle peuvent mutualiser leurs moyens, rétrocéder ou mettre à disposition les moyens pour autant que la finalité de la subvention soit atteinte.

19/03/2020: D'autres informations utiles

Entreprises et consommateurs

Autres sites

16/03/2020: Mesures complémentaires relatives au Coronavirus — Action sociale

A la suite des mesures prises tout dernièrement par le Conseil National de Sécurité, nous relayons la communication du Cabinet de Madame la Ministre Morreale.

Complémentairement aux circulaires envoyées précédemment et en raison des mesures sanitaires à prendre dans le cadre du plan concerté de coordination et de gestion de la crise Coronavirus COVID-19, Madame la Ministre Morreale demande d'appliquer les mesures ci-après, dès ce lundi 16/3 et jusqu'au 2/4, date à laquelle une évaluation serait faite et ce, sans préjuger de dispositions autres édictées par les autorités publiques.

  • Concernant la formation et les activités et/ou actions organisées par votre organisme :
    • Suspension de toutes les activités et/ou actions en présentiel ;
    • Report de tous les entretiens en vis-à-vis, tout en maintenant la possibilité pour les bénéficiaires de prendre un contact ou de bénéficier d'un entretien à distance (via téléphone ou autres éventuels outils technologiques disponibles), pour les situations qui le permettraient ou le nécessiteraient.

Par ailleurs, le télétravail est fortement encouragé chez tous les opérateurs et organismes concernés, à l'image de ce qui est imposé à la fonction publique wallonne et à ses organismes d'intérêt public.

En outre, la Ministre proposera les mesures nécessaires liées à la suspension des formations en présentiel et des activités et/ou actions collectives pour que les opérateurs ne soient pas pénalisés.

  • Concernant le parcours d'intégration :
    • Le délai règlementaire relatif au parcours d'intégration sera suspendu pour la période concernée ; de façon à ne pas pénaliser les personnes dites « obligées.
  • Concernant les Maisons d'accueil et les Maisons de vie communautaire :
    • La Ministre veillera à prendre les mesures nécessaires afin de résoudre les difficultés potentielles liées au taux d'occupation 2020.

Nos services restent accessibles par mail et par téléphone.

12/03/2020 - Circulaires

Vapormax