Back to top

VIOLENCE CONJUGALE ET INTRAFAMILIALE : les services d’aide restent disponibles malgré les mesures de maintien au domicile

RAPPEL des numéros des SERVICES d’URGENCE, d’ECOUTE et de SOUTIEN et DIFFUSION de la brochure « Migrant·e et victime de violences conjugales » en PLUSIEURS LANGUES

Pour beaucoup de femmes et d'enfants, le foyer n'est pas un lieu sûr. Les nécessaires mesures de maintien au domicile augmentent aujourd’hui les risques de violence et aggravent les situations où s’exercent déjà des violences conjugales et intrafamiliales. Le sentiment d’isolement des victimes est également renforcé.

Une Task force « Violence conjugale et intrafamiliale » vient d’être mise en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la Cocof pour répondre aux risques d’amplification des problèmes de violence dans cette période de crise sanitaire et de maintien à domicile.

Nous vous invitons à diffuser les numéros des services d’urgence, d’écoute et de soutien qui sont à la disposition des victimes de violences conjugales et intrafamiliales. Des numéros d’aide existent également pour accompagner les auteurs et prévenir le passage aux actes de violences.

Un chat est également accessible sur www.ecouteviolencesconjugales.be les mardis de 15h à 17h, les mercredis de 14h à 16h et les jeudis de 12h à 14h.

La Wallonie a également réalisé une brochure « Migrant·e et victime de violences conjugales », en collaboration avec le SETIS wallon, en plusieurs langues: français, anglais, allemand, néerlandais, arabe, albanais, russe, turc, swahili, dari, pachto, portugais et espagnol. Ces brochures se trouvent sur le portail de l’ Action sociale de Wallonie (documents téléchargeables, PDF campagnes de sensibilisations ») . Nous vous invitons à diffuser également cette brochure le plus largement possible.