Back to top

Gens du voyage

La Wallonie souhaite améliorer la qualité de vie des Gens du Voyage, leur accueil mais aussi favoriser les relations et la médiation parfois nécessaire entre les populations de Gens du Voyage, les autorités publiques et les riverains.

Le dispositif wallon d’accueil de ces populations repose sur des acteurs essentiels, notamment les communes mais également le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie qui est présent depuis de nombreuses années sur le terrain.

Sous le terme générique de « Gens du Voyage », sont regroupées des populations d’origines différentes qui ont comme mode de vie l’habitat mobile.

Les Gens du Voyage se déplacent de lieu en lieu durant plusieurs mois de l’année et, à chaque arrêt, restent quelques jours ou plusieurs semaines avant de reprendre la route.

Si l’aspect « séjour temporaire » est la partie la plus visible et la plus médiatisée des Gens du Voyage avec des questions telles que l’aménagement de terrains pour les accueillir, la gestion des déchets, la cohabitation avec les riverains, d’autres défis se posent : l’accès aux droits sociaux, à l’enseignement, à l’emploi,… De ce fait, de nombreux acteurs et de nombreuses administrations wallonnes sont concernés (action sociale et santé, aménagement du territoire, pouvoirs locaux, logement, emploi et formation, …).

L’asbl Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie, co-financée par la Wallonie, assure le lien entre les gens du voyage et les institutions, les associations locales et les riverains. Elle fait l’objet d’une convention-cadre reconduite pour une durée indéterminée qui lui permet non seulement d’être une interface privilégiée entre les gens du voyage et les acteurs locaux et régionaux, mais aussi de promouvoir des projets sociaux et socio-professionnels, d’apporter un soutien administratif dans les démarches à effectuer, une médiation entre les parties, ...

Le Centre de Médiation propose également des animations et actions de sensibilisation aux réalités des Gens du Voyage.

Vous cherchez plus d'information?

Convention pluriannuelle avec des communes pilotes

En matière d’accueil des gens du voyage, le Ministre de l’Action sociale soutient les communes pour l’achat et l’aménagement de terrains ainsi que pour l’engagement d’une personne de référence chargée de faire le lien entre les autorités communales, policières, les riverains et les gens du voyage.

Afin de coordonner l’octroi d’aides régionales et d’assurer un accueil de qualité des Gens du Voyage, des conventions pluriannuelles ont été signées avec des communes.
Actuellement, 11 communes pilotes wallonnes ont signé une convention pluriannuelle avec la Wallonie : Amay, Hotton, Namur, Mons, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Sambreville, Verviers, Ath, Bastogne et Wasseiges.

La Wallonie intervient pour l’achat et l’aménagement de terrains. La DGO4 (Ministre du Logement) intervient pour des travaux d’équipement de voirie, d’éclairage public, de distribution d’eau, d’égouts, etc. En complément, la DGO5 finance les communes à hauteur de maximum 60 % du budget total pour l’acquisition, l’aménagement ou l’extension d’un terrain.

La convention pluriannuelle signée permet également d’engager un agent communal de référence chargé de faire le lien entre les autorités communales, policières, les riverains et les gens du voyage. La DGO5 intervient à hauteur de 10.000 euros par an.

Il ressort de l’évaluation de la première expérience pilote que, lorsque le séjour des groupes est anticipé et planifié, les difficultés liées à l’accueil sont réduites. Il est, par exemple, conseillé aux communes d’établir une « convention d’occupation du terrain » entre une personne représentant le groupe et le propriétaire du terrain (privé ou public). Etablir des règles permet de responsabiliser les parties, d’établir un état des lieux, d’informer sur l’organisation de la collecte des déchets ou des eaux usées,… Ces conseils ont permis de réduire les nuisances et d’instaurer une relation de confiance entre les communautés, ainsi que d’observer une amélioration dans la gestion des conflits.

Vous êtes une commune et souhaitez installer un terrain d’accueil ? Consultez le Portail de la Cohésion sociale. Vous y trouverez, entre autre, le formulaire d’introduction de demande pour l’installation d’un terrain d’accueil, un guide de bonnes pratiques mais aussi un modèle de règlement communal en matière d’accueil de gens du voyage.

Le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie

La Wallonie co-finance le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie. L’asbl, présente depuis plusieurs années sur le terrain, joue un rôle prépondérant dans l’accueil des Gens du Voyage en Wallonie. En effet, elle assure l’interface entre les Gens du Voyage et les institutions locales, régionales, les riverains,… Elle est également chargée de coordonner et d’encadrer les projets des communes.

Ses missions sont les suivantes :

  • Favoriser et améliorer les relations entre les autorités publiques locales, les Gens du Voyage et la population sédentaire.
  • Favoriser et soutenir la création d’aires pour les Gens du Voyage.
  • Développer auprès des intervenants sociaux, éducatifs, administratifs… la formation et l’information sur les réalités socio-culturelles des Gens du Voyage.
  • Développer auprès des Gens du Voyage la formation et l’information sur les réalités socio-culturelles dans les domaines sociaux, administratifs et éducatifs.
  • Promouvoir les projets sociaux, culturels, éducatifs, socioprofessionnels et environnementaux des Gens du Voyage et favoriser les participations citoyennes des Gens du Voyage et de leurs associations.
  • Lutter contre les stéréotypes négatifs dont sont victimes les Gens du Voyage par des actions de sensibilisation de la population, des institutions publiques et des médias.
  • Promouvoir des échanges et des projets transrégionaux et transnationaux.

Agrément et subvention

Le Code de l’Action sociale et de la Santé (articles 149/3 à 149/12) prévoit l’agrément d’un organisme spécialisé dans l’accueil des gens du voyage.

Dans l’attente de l’agrément de l’organisme spécialisé en question, la convention liant la Région Wallonne et le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms a été prolongée pour une durée indéterminée.