Back to top

1. Nos missions

bodytest: 

La discrimination d’une personne sur la base de:

  • la nationalité, une prétendue race, la couleur de peau, l'ascendance, l'origine nationale ou ethnique ;
  • l'âge, le sexe et les critères apparentés que sont la grossesse, l'accouchement et la maternité, ou encore le transsexualisme et le changement de sexe l'orientation sexuelle ;
  • l'état civil, la naissance, la fortune, la conviction religieuse ou philosophique, la conviction politique, la conviction syndicale, la langue, l'état de santé actuel ou futur, un handicap, une caractéristique physique ou génétique ou l'origine sociale.

Concrètement, en Belgique, chaque niveau de pouvoir a développé dans ses compétences une législation spécifique afin de garantir une égalité de traitement entre les personnes.
En Wallonie, il s’agit du décret relatif à la lutte contre certaines formes de discrimination du 6 novembre 2008. Celui-ci repose sur plusieurs directives européennes en matière de non-discrimination et d’égalité de traitement.

Le dispositif wallon en matière de non discrimination et d’égalité des chances s’appuie sur deux acteurs essentiels : UNIA (Centre Interfédéral pour l’Egalité des Chances) et l’Institut pour l’égalité des Femmes et des Hommes. Ces acteurs ont notamment pour mission de recueillir et de traiter les plaintes des personnes victimes de discriminations.

Afin d’optimaliser l’accès de toutes et tous à un mécanisme efficace de traitement des situations de discrimination, les onze Espaces Wallonie constituent également un point de contact privilégié pour les personnes discriminées.