Back to top

Bienvenue sur le portail de l'Action sociale en Wallonie

Lutte contre le surendettement

Lutte contre le surendettement

04/06/2018 - Organisation des groupes d’appui et de prévention du surendettement
Suite à différentes questions et interpellations qui nous ont été communiquées par les Centres de référence, il nous est apparu nécessaire de revoir certains points encadrant l’organisation des groupes d’appui pour la prévention du surendettement. Ainsi, les Centres de référence en médiation de dettes, la DGO5 et le Cabinet de Madame la Ministre Gréoli se sont rencontrés afin de dégager des éléments de réponse. Vous trouverez dans cette lettre les différentes balises qui encadreront désormais l’organisation de GAPS.


1
Ete solidaire

Eté solidaire

Afin de bénéficier du subside régional notifié ce 19 juin 2018, les communes sont invitées à transmettre à la Direction des ressources financières - Direction Générale opérationnelle Pouvoirs locaux et Action sociale du Service Public de Wallonie au 100, Avenue Gouverneur Bovesse à 5100 JAMBES et ce au plus tard le 30 septembre 2018, cachet de la poste faisant foi le rapport financier accompagné des pièces justificatives constituées des contrats d’occupation des étudiants et la déclaration de créance

2
Intégration

Intégration

Lancement du projet « AB Réfugiés – Social », subventionné par le Fonds FEDER de l’Union européenne dans le cadre du programme de coopération territorial européen INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen.
Madame Françoise LANNOY, Directrice générale du SPW-Intérieur et Action sociale, intervient ce 25/09/2018 à Ostende à l’occasion de l’événement de lancement du projet AB Réfugiés – Social développé dans le cadre du programme INTERREG V France-Wallonie-Vlaanderen. Avec l’Etat français (Préfecture de Région Hauts-de-France), la Province de Flandre occidentale, l’association française Vie active, la Wallonie s’appuie sur les compétences du Centre de référence en santé mentale (CRéSaM) et du Centre de traduction et interprétariat en milieu social (SETIS) pour développer une coopération transfrontalière autour de l’intégration des migrants (réfugiés statutaires, demandeurs d’asiles sous conditions, mineurs isolés non accompagnés). Une intégration réussie devrait passer par le renforcement de l’accompagnement sanitaire et social en permettant une meilleure qualité des dispositifs existants, la mise en place de nouveaux types d’accompagnement et une capacité d’innovation sociale duplicable à l’ensemble du territoire transfrontalier.

3
1
2
3