Back to top

Bienvenue sur le portail de l'Action sociale en Wallonie

covid 19

Coronavirus - COVID-19 - MAJ 08/04/2021

Voir toute l'actualité liée au Coronavirus - COVID-19 pour le secteur de l'Action sociale: Mise à jour le 08/04/2021

Pour tout autre question; en cette période de Coronavirus (COVID19), nous vous invitons à consulter http://www.info-coronavirus.be/ afin d’y trouver les informations utiles.

Covid 19- Vaccination en Wallonie : pour toute information, suivez les liens :

1
Appel à projet Accueil de jour

Appel à projet Accueil de jour

La Ministre Christie Morréale lance un appel à projets à destination des accueils de jour établis en Wallonie et déjà soutenus par le département de l’Action sociale (SPW IAS) pour personnes sans-abri, mal logées ou isolées.

Pour plus d’information:

2
Appel à projet Victimes de violences conjugales

Appel à projet Victimes de violences conjugales
La Ministre Christie Morréale lance un appel à projets visant à soutenir la création de places d’accueil à destination des femmes victimes de violences. Cet appel à projets s’adresse à toute maison d’accueil agréée en vertu de l’article 66 du CWASS. Il est lancé pour financer du personnel encadrant dans les maisons d’accueil qui créent, en 2021, des nouvelles places d’accueil. Ces places additionnelles seront destinées à accueillir exclusivement des femmes victimes de violences et leurs enfants.
Pour plus d’information:

3
Barometre

Baromètre de l'action sociale 2019

Le SPW Intérieur et Action sociale publie son deuxième baromètre de l’action sociale qui présente les indicateurs clés 2019 des secteurs agréés de l’action sociale et les compare avec les indicateurs 2018.

Outre les missions, le nombre d’opérateurs et le budget alloué pour chaque secteur, le baromètre reprend les chiffres liés au personnel, aux activités et aux bénéficiaires. Ces chiffres proviennent des rapports d’activités simplifiés et harmonisés transmis par les opérateurs au SPW Action sociale. Seront reprises dans le baromètre 2020 les données relatives aux services et dispositifs d’accompagnement des violences entre partenaires et des violences fondées sur le genre, aux épiceries et restaurants sociaux et au centre de médiation des gens du voyage.

En comparant les chiffres au fil des années, le baromètre de l’action sociale permet de suivre l’évolution des secteurs, de dégager des tendances et de conseiller l’autorité.

4
Plan intra-francophone 2020-2024

Le Plan intra-francophone 2020-2024 de lutte contre les violences faites aux femmes a été approuvé par les Gouvernements de la Wallonie, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF le 26 novembre dernier. Ce plan, qui comporte 65 mesures et projets, a notamment été élaboré avec la participation de la société civile puisqu’une centaine de structures de terrain ont été consultées et ont permis d’en fixer les lignes directrices. Ce plan constituera la contribution des entités francophones au futur Plan d’action national de lutte contre les violences basées sur le genre.

Vous pouvez consulter le le plan intra-francophone au format PDF, il est également disponible en version interactive sur la plateforme calameo.

5
De nouvelles données concernant le SPW Intérieur et Action sociale

De nouvelles données concernant le SPW Intérieur et Action sociale

Récemment, le Géoportail de la Wallonie (site de l’information géographique wallonne) s’est enrichi de plusieurs données en lien avec les missions des Pouvoirs locaux et des acteurs de l’Action sociale (SPW Intérieur et Action sociale).

Une vingtaine de données sont disponibles (par exemples, la localisation : des CPAS, des relais sociaux ou encore des abris de nuit).

Le SPW travaille pour mettre à disposition de manière continue de nouvelles données en lien avec les missions des Pouvoirs locaux et des acteurs de l’Action sociale.

Voir toute l'actualité

6
Brexit: Qui est concerné par le parcours d’intégration des primo-arrivants?

Brexit: Qui est concerné par le parcours d’intégration des primo-arrivants?

Pour aller plus loin, le Brexit a eu un impact sur les britanniques et leur parcours d’intégration. Pour comprendre cet impact, il faut distinguer deux cas :

  1. Le cas des britanniques et les membres de leur famille (conjoints ou partenaires équivalents, ascendants et descendants) qui ont exercé leur droit à la libre circulation avant le 1/01/2021.
    Dans ce cas, ils sont protégés par l’accord de retrait et ne doivent donc pas suivre un parcours d’intégration de manière obligatoire. Cette catégorie comprend également les membres de la famille rejoignant, avant ou à partir du 1er janvier 2021, un britannique qui résidait déjà dans une commune belge avant le 1er janvier 2021 avec un droit de séjour de plus de trois mois.
  2. Le cas des britanniques qui souhaitent obtenir un séjour légal supérieur à 3 mois en Belgique après le 31/12/2020. Ces derniers sont soumis aux règles générales applicables aux ressortissants de pays tiers. Par conséquent, le parcours d’intégration s’impose aux ressortissants britanniques et aux membres de leur famille de cette seconde catégorie.
7
[Covid-19] Urgence sociale

Madame, Monsieur,

En mars dernier, face à la crise du coronavirus et les situations de détresse qui en ont découlé, la Wallonie et le Réseau wallon de lutte contre la Pauvreté (RWLP) ont lancé une task force d’urgence sociale afin d’adopter une approche concertée des problèmes qui impactent les populations les plus vulnérables. Ce groupe de travail a rapidement débouché sur la mise en place d’un service d’aides aux urgences sociales via le renforcement du numéro vert 1718 (numéro gratuit du Service public de Wallonie) et la mise à disposition d’informations spécifiques sur le portail : luttepauvrete.wallonie.be.

Aujourd’hui, face au rebond de la pandémie du Covid-19, nous sollicitons à nouveau votre aide pour diffuser le plus largement possible l’existence du dispositif ! Au travers de ce dernier, l’ensemble des personnes répondant au 1718 ont été formées à répondre à des questions relatives aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédits, de logements, de situations professionnelles ou de chômage. Elles font également le relais entre une personne en difficulté et l’interlocuteur adéquat pour l’aider (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, services de proximité, etc)

Le site luttepauvrete.wallonie.be a, lui, été nourri d’une soixantaine de questions répondant aux besoins spécifiques des personnes en difficultés et envoie également vers les aides adéquates pour chacune des questions évoquées.
Voir toute l'actualité

8
1
2
3
4
5
6
7
8