Back to top

Centre Régional d'Intégration

Afin de soutenir sa politique d’accueil et d’intégration des personnes étrangères et d’origine étrangères, huit Centres régionaux d’intégration (CRI) sont agréés par la Wallonie et répartis sur l’ensemble du territoire de la Région de langue française.

Ceux-ci sont notamment chargés de développer, de mettre en œuvre et d’organiser le Parcours d’intégration.

La DGO5 assure le suivi administratif et financier des CRI dans le cadre de leur agrément et les accompagne dans l’exercice de leurs missions.

Qu’est-ce qu’un Centre régional d’Intégration

Les Centres régionaux d’Intégration sont essentiellement des acteurs de deuxième ligne. Ils travaillent donc en synergie avec les pouvoirs publics et le réseau associatif.
Ils ont pour mission de développer, mettre en œuvre et organiser le Parcours d’intégration. Dans ce cadre, ils organisent les bureaux d’accueil au sein desquels est dispensé le module d’accueil.

Les missions des Cri, c’est aussi….

  • L’accompagnement des initiatives locales d’intégration dans le cadre des plans locaux d'intégration ;
  • Encourager la participation sociale, économique, culturelle et politique des personnes étrangères ou d'origine étrangère et les échanges interculturels ;
  • La coordination des activités d’intégration sur leur ressort territorial, notamment dans le cadre des plans locaux d’intégration ;
  • La formation des intervenants agissant dans le domaine de l'intégration des personnes étrangères ou d'origine étrangère et le dialogue interculturel;
  • La récolte sur le plan local des données statistiques disponibles ;
  • La concertation avec les autres centres afin de mener des politiques cohérentes en Wallonie.

Vous cherchez plus d'information?

Trouver le Centre Régional d’Intégration le plus proche :

Législation

Agrément

Le Gouvernement a agréé huit centres régionaux d’intégration (CRI) qui sont répartis sur l’ensemble du territoire wallon de langue française.

Pour être agréés, les Centres régionaux d’intégration doivent être créés à l’initiative des pouvoirs publics ou d’associations, en veillant à ce que ceux-ci disposent chacun de la parité des voix dans les organes d’administration et de gestion.

Les centres disposent d'un personnel, dont l'équipe de base est composée au moins:

  • 1° d'un équivalent-temps plein chargé de la direction, de la gestion journalière et de la supervision administrative et financière;
  • 2° d'un équivalent temps plein chargé de la gestion administrative et financière;
  • 3° d'un coordinateur de projets;
  • 4° de trois responsables de projets.

Le Gouvernement définit les qualifications du personnel composant l'équipe de base.

Les centres disposent ou utilisent des locaux adaptés à l'exercice de leurs missions et à l'accueil des bénéficiaires permettant le cas échéant l'entretien confidentiel. Ils disposent d'un secrétariat et d'une salle de réunion permettant d'accueillir au moins vingt personnes.

Les locaux sont ouverts au moins cinq jours par semaine et répondent aux conditions de salubrité et de sécurité.

Le centre introduit sa demande d'agrément auprès du Gouvernement par courrier recommandé ou toute autre voie conférant date certaine à l'envoi.

Le Gouvernement détermine le contenu du dossier de demande d'agrément. Le dossier comporte au minimum:

  • 1° les renseignements relatifs à la population desservie et aux objectifs poursuivis;
  • 2° les conventions de partenariat liées aux activités développées;
  • 3° l'organigramme du personnel;
  • 4° la liste des locaux.

L'agrément est accordé par le Gouvernement pour une durée indéterminée. L'agrément peut être retiré pour cause d'inobservation des dispositions du CWASS ou des dispositions fixées en exécution de celui-ci au sein du CRWASS.

Le Gouvernement fixe les procédures d'octroi et de retrait de l'agrément.

Demande d’agrément en tant que Centre régional d’intégration

Le CWASS prévoit que le Gouvernement agrée 8 CRI pour l’ensemble du territoire wallon. Ces 8 CRI étant déjà agréés, il n’est pas prévu d’autoriser d’autre demande d’agrément.

Obligations administratives et financières liées à l’agrément

En termes administratifs et comptables, les Centres régionaux d’intégration sont tenus de remplir annuellement (pour le 1er mars) des documents à disposition sur le site www.formulaires.wallonie.be, à savoir :

  • un décompte récapitulatif qui porte sur les frais de personnel ;
  • un fichier Excel (téléchargeable via le décompte récapitulatif) qui porte sur les frais de fonctionnement et les charges d’amortissement.

En complément de ces documents qui arrivent automatiquement à l’administration, les CRI doivent envoyer un courriel à egalitedeschances.actionsociale@spw.wallonie.be comprenant :

Après vérification du dossier, une déclaration de créance et un récapitulatif des dépenses éligibles sont envoyés aux opérateurs. La déclaration de créance doit être renvoyée signée (signature originale) par courrier à l’administration. Sur cette base, le solde est liquidé.

Afin de vous aider à mieux appréhender les nouvelles procédures, un manuel a été rédigé à votre attention. Celui-ci vise à simplifier, harmoniser et clarifier le processus d'octroi des subventions. Il vous permettra de mieux comprendre la procédure d'octroi, l'admissibilité des justificatifs et les modalités de liquidation des subventions. Il apporte également une information en ce qui concerne la vérification opérée a posteriori par l'administration, dans le cadre de l'utilisation des subventions ainsi qu'en ce qui concerne les conséquences en cas de non respect des règles.

Subvention facultatives

En complément des subventions liées à leur agrément, les centres régionaux d’intégration peuvent bénéficier de subventions facultatives qui leur permettent de couvrir les frais de fonctionnement, les rémunérations de certains membres du personnel ainsi que de développer des activités transversales.

L’objectif principal de l’Inspection consiste à veiller à ce que les différents services, institutions ou opérateurs, tant agréés que subventionnés par la Direction de l’Egalité des Chances et de l’Intégration, exécutent leurs missions de service public en faveur des bénéficiaires dans le respect des dispositions légales.
Les membres de l’Inspection articulent leurs missions sur deux axes principaux :

  • contrôler ;
  • et conseiller.

Ils effectuent leurs missions en veillant à l’égalité et la qualité des contrôles par l’élaboration et l’utilisation de canevas de rapports d’inspection ainsi qu’à l’égalité de traitement des usagers des services relevant de l’Egalité des Chances et de l’Intégration.
La finalité première de l’Inspection n’est pas de sanctionner ni de pénaliser mais bien de :

  • promouvoir le respect et la conformité de l’organisation et du fonctionnement des services agréés avec les dispositions légales ou réglementaires en vigueur;
  • promouvoir le respect et la conformité de l’organisation et du fonctionnement des opérateurs subventionnés dans le cadre de l’appel à projets ILI ou bénéficiant d’une subvention facultative en Intégration;
  • encourager les bonnes pratiques, leur usage et leur diffusion ;
  • identifier les problèmes et les moyens d’y remédier.

Les membres de l’Inspection, à l’instar de leur administration, ont pour objectif de travailler et d’évoluer dans la transparence.