Back to top

1. Nos missions

bodytest: 

On estime qu’au cours de sa vie, une femme sur trois sera victime de violences physiques et/ou sexuelles. Si le nombre de faits rapportés augmentent malheureusement d’année en année, ils sont encore sous estimés : la plupart des victimes n’ose pas porter plainte ni demander de l’aide.

L’intervention de la Wallonie dans cette thématique se décline en différents niveaux.

Au niveau régional, un Centre d’appui a été créé en 2014 afin de veiller à la cohérence du dispositif wallon et d’assurer la pérennité des actions mises en œuvre en Wallonie pour lutter contre les violences faites aux femmes et entre partenaires.

Pour assurer la cohérence des actions, la Wallonie participe également au plan intra-francophone 2015-2019 de lutte contre les violences sexistes et intra-familiales, en collaboration avec la Fédération Wallonie Bruxelles et la Cocof.

Le dernier plan, adopté début juillet 2015, comprend plus de 176 mesures.

Si le plan intra-francophone 2010-2014 visait la violence entre partenaires ainsi que les violences intra-familiales telles que les mariages forcés, les mutilations génitales féminines et les violences liées à l’honneur, le nouveau plan étend son champ d’action aux violences sexuelles et aux violences de genre. Par ailleurs, des mesures spécifiques sont prises afin de protéger et accompagner les enfants exposés à la violence intra-familiale. (lire le résumé du plan intra-francophone de lutte contre les violences sexistes et intra-familiales).

Au niveau national, la Wallonie participe activement au Plan d’action national de lutte contre toutes les formes de violence basées sur le genre (PAN). Coordonné par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, le PAN 2015-2019, tout comme le plan intra-francophone, se base sur les dispositions de la Convention du conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul), ratifiée par la Belgique le 14 mars 2016.
Au niveau international, la Wallonie apporte une contribution aux rapports internationaux sur les matières en lien avec la lutte contre tous les types de violences faites aux femmes et entre partenaires.

Enfin, la Wallonie s’associe à de nombreuses campagnes de sensibilisation, que ce soit les campagnes « Ruban Blanc » lancées chaque 25 novembre à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ou les campagnes médias telles que « Fred et Marie » centrée sur les violences psychologiques , « Huit couples » visant à montrer que la violence conjugale touche tous les milieux socio-économiques, tous les âges ou la campagne 2015 « No Violence-Ne laisse personne décider en ton nom » qui visait plus particulièrement les jeunes.

En 2017, découvrez le « Journal de Marie ».