Back to top

2. Je suis un citoyen

bodytest: 

Comment la Wallonie agit-elle concrètement en faveur de l’égalité homme femme ?

Via le décret wallon dit « Gendermainstreaming » :

Sur la base du décret du 11 avril 2014 et du décret du 03 mars 2016 relatif au Gendermainstreaming, la Wallonie s’est dotée le 26 février 2015 d’un plan « genre » constitué de 16 mesures (2 par Ministre) à mettre en œuvre durant la législature 2014-2019.

Celui-ci a pour objectif d’intégrer la dimension de genre dans les politiques visées afin d’éviter ou de corriger si nécessaire les inégalités entres les femmes et les hommes.

Dans les faits, il s’agit :

  • d’analyser la composition sexuée des groupes ciblés par les politiques et identifier des différences qui existent entre les situations respectives des femmes et des hommes ;
  • de déterminer dans quelle mesure ces différences sont problématiques en termes d’égalité, à savoir si elles limitent:
    • l’accès des femmes ou des hommes aux ressources (revenus, responsabilités, santé,…) ;
    • l’exercice de leurs droits fondamentaux (civils, sociaux et politiques).
  • d’établir des politiques qui tiennent compte des résultats de l'analyse de genre réalisée et évitent les éventuelles inégalités.

Consultez les 16 mesures du plan genre et l’engagement des Ministres du Gouvernement wallon.

Via les « décrets mixité »

En 2014, le Parlement Wallon a voté trois décrets imposant la présence de 2/3 maximum de membres du même sexe dans :

  • les organes consultatifs régionaux ;
  • les conseils d’administration des asbl privées agréées par la Wallonie ;
  • les organes de gestion des établissements pour aînés qui bénéficient d’un titre de fonctionnement octroyé par la Wallonie.

Une période transitoire pour s’y conformer ainsi que des dérogations sont prévues en cas de force majeure.

Une brochure vous explique les enjeux des « décrets mixité ».

Par ailleurs, depuis 2004, les conseils d’administration des organismes d’intérêt publics sont également tenus de veiller à une représentation équilibrée entre les femmes et les hommes en leur sein.

Via le décret « anti-discrimination »

Le décret du 06 novembre 2008 vise à lutter contre certaines formes de discrimination. Il définit 19 critères dit « protégés » ainsi que les formes que les discriminations peuvent prendre (directe, indirecte, harcèlement, etc.).

Parmi les critères, figurent les discriminations fondées sur le sexe et ses critères apparentés (grossesse, accouchement, maternité,…).

Pour en savoir plus sur la lutte contre les discriminations.

accordeon_thematique_egalite: